Strobist,  Technique,  Tous les articles

[Review] Coupler 3 flashs cobra pour gagner en puissance !

Quand on commence à « jouer » avec des flashs déportés on est forcément tentés de tester différents modificateurs (parapluie, softbox, octobox…) de différentes tailles et souvent de plus en plus grands :-p Personnellement je suis resté assez raisonnable jusqu’à ce que j’achète une octobox de 120cm de diamètre… Zack arias me faisait trop envie avec ses Wescott Apollo 50″ ! Je ne savais pas trop ce que pouvait donner ce genre de modificateur avec un flash cobra dedans au niveau de la couverture et de la puissance (je n’avais pas trouvé de retours sur le net à l’époque) mais ça me tentait bien de tester un modificateur de cette taille :-D

Depuis son achat je l’ai utilisé pour plusieurs séances dont celles avec avec Marine, Sam ou encore Amélie et ça fonctionne vraiment très bien. On obtient une lumière qui peut être très douce et en ajoutant une grille on se retrouve avec une lumière très bien dirigée qui ne va pas aller éclairer le reste de la pièce. Le seul « problème » de cette configuration (octobox 120cm + flash cobra) c’est que, suivant les conditions, la grande taille de l’octobox peut obliger à mettre le flash à pleine puissance ou presque. Ce problème de puissance est surtout visible quand on veut mixer la lumière naturelle et la lumière des flashs, en configuration « studio » c’est beaucoup moins problématique.

J’ai donc cherché à coupler plusieurs flashs pour gagner en puissance. Au départ, j’ai essayé de scratcher un second flash sur la tête du premier mais c’était pas super convaincant… J’ai ensuite vu qu’il existait des accessoires (appelés « brackets ») qui permettaient de coupler 3 flashs et notamment ce modèle qu’Amazon vends pour environ 15€. Reçu quelques jours plus tard, j’ai été agréablement surpris par la construction tout en métal : le pas de vis qui permet de le fixer au trépied mais aussi les 3 griffes. Au niveau construction, rien à dire et au niveau prix c’est vraiment très correct sachant que je n’avais de toutes façons pas réussi à trouver d’autres produit de ce genre ailleurs…

Quel intérêt ?

Gagner en puissance

Le premier intérêt, c’est de gagner en puissance bien entendu. Il faut par contre bien comprendre ce qu’on va y gagner ;-) En passant de 1 à 2 flashs, on va doubler notre puissance et donc gagner 1 stop (jusque-là, ça va). Par contre, en ajoutant un 3ème flash, on ne gagne plus qu’1/2 stop par rapport à la configuration à 2 flashs… Pour gagner 1 stop supplémentaire il faudrait passer à 4 flashs !

Étant donné qu’il faut multiplier la puissance par 2 pour gagner 1 stop, on aura donc en comparaison de la configuration à 1 seul flash un gain de :

– 1 stop avec 2 flashs sur le bracket
– 1 stop 1/2 avec 3 flashs sur le bracket
– 2 stops avec 4 flashs ou même 3 stops avec 8 flashs (mais là il faut encore réussir à fixer tout ça sur un trépied…)

En conclusion, il est donc assez intéressant de placer 2 flashs sur le bracket voir un 3ème mais il faut bien comprendre que plus on en a, moins il est intéressant d’en rajouter, enfin vous voyez quoi… :D

Gagner en temps de recyclage

Même si vous n’avez pas besoin de plus de puissance, ce genre de bracket peut malgré tout être très intéressant ! Prenons l’exemple suivant : vous avez 1 flash qui doit être réglé à puissance 1/2 pour faire votre photo. On s’approche pas mal de la puissance max du flash et il mettra donc pas mal de temps à se « recycler » si bien que si vous shooter 2 photos à la suite, il y de grandes chances que le flash ne soit pas prêt. C’est là que le bracket devient également intéressant car en mettant 2 flashs, il suffira de les régler à puissance 1/4 (1/4 + 1/4 = 1/2) !

En plus de gagner en temps de recyclage, le bracket permet, dans le même ordre d’idée, de changer les accus moins souvent. Au lieu d’utiliser seulement les accus d’un de vos flashs, vous utiliserez les accus de deux de vos flashs mais deux fois moins ;-)

Et à l’usage ?

Le déclenchement

Après il faut pouvoir déclencher tout ça bien-sûr ! La première solution quand on a « que » 2 ou 3 flashs à coupler/déclencher c’est de mettre un trigger sur chaque flash. C’est simple mais pas très économique par contre. Il est aussi possible de déclencher plusieurs flashs avec un même trigger en connectant un flash sur la griffe du trigger et un second flash à la prise PC du trigger. Vous pouvez voir quelques photos de ce « montage » ci-dessous, mais j’ai par contre vu que le nombre de flashs qui pouvaient être déclenchés par la prise PC d’un trigger était limité (je ne sais pas à combien par contre…). Dernière solution mais pas forcément aussi fiable : l’utilisation du mode « optical slave » présent sur les flashs Yongnuo par exemple.

Le réglage

Après au niveau réglages, c’est comme d’habitude sauf qu’il faut jouer avec les 2 ou 3 flashs pour obtenir la puissance souhaitée. un peu plus fastidieux donc ;-)

Conclusion

Utiliser un bracket pour gagner en puissance est donc une solution intéressante quand on a besoin de plus de puissance ou qu’on souhaite gagner en temps de recyclage/période de changement des accus. Pour ceux qui voudraient s’équiper de matériel strobist à pas trop cher, vous pouvez aller jeter un œil sur cet article qui regroupe la majeure partie du matériel que j’utilise avec des liens pour l’acheter…

25 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *