Reportages,  Tous les articles

Reportage chez un luthier rennais

C’est le premier « reportage » de ce genre que je fais et j’étais pour cela chez Alexandre Mallet, un luthier récemment installé à Rennes dans le quartier Saint-Hélier. J’étais accompagné d’Alexandre Brengues d’Express Look qui m’avait mis en contact Alexandre.

J’ai d’abord commencé par quelques photos d’un de ses violons en attente de restauration (qui avait 200 ou 300 ans…) ainsi que par des photos d’Alexandre en train de travailler. Alexandre travaillait à ce moment-là à la création d’un nouveau violon que j’aurai d’ailleurs peut-être l’occasion de photographier terminé un de ces quatre, qui sait ;-) En tous cas c’est un sacré boulot de patience : des heures à gratter du bois avec une petite palette en métal ! Après avoir pas mal discuté, nous avons terminé cette petite séance par quelques photos plus posées.

L’exercice n’est clairement pas facile mais vraiment intéressant !

Bonne visite à vous !

11 commentaires

  • Michel Tronchetti

    Bravo pour cette belle série.
    C’est vrai que ce doit être un travail de patience mais quel beau résultat ! L’ambiance est très bien restituée. La profondeur de champ assez réduite est bien adaptée à la situation (sauf peut-être pour la photos des outils). Les photos sont intimes et chaleureuses. Ce doit être une belle expérience, une belle rencontre. Merci de nous la faire partager
    Amicalement

    • Guillaume Ménant

      Merci pour ton commentaire. C’est clair que ça doit être sympa de travailler le bois surtout pour en faire de beaux objets comme ceux là ! Je ferai sûrement d’autres reportages dans ce genre prochainement ;-)

  • f1oren

    Dommage d’exiger du flash pour visualiser une galerie photo, de faites elle est invisible sur tout appareil mobile (smartphone, tablette etc) ne le supportant pas.

      • f1oren

        Sinon après visionnage sur PC j’aime bien ton reportage, j’aurai perso deux remarques sur la 1ere dont je trouve la profondeur de champ beaucoup trop courte (j’ai même du mal à savoir s’il y a vraiment quelque chose de net) et la 3 dont je trouve curieux d’avoir fait la mise au point sur la main qui ne fait rien et de laisser la main « active » vers laquelle se concentre le regarde du luthier dans le flou

        • Guillaume Ménant

          Ouep, pour la première c’est clair qu’une PDC un peu plus grande n’aurait pas été de trop et pour la troisième, c’est en effet un peu malheureux :D Mais c’est cool d’avoir ce genre de retours, j’y ferai plus attention pour mes prochains reportages !

  • Bu5hI

    Salut, toujours de belles surprises en venat ici, du bel ouvrage.
    Une préférence pour les images 6 et 9 qui resortent à mon sens du lot. La 9 peut être juste déboucher un coup les blancs sur le violon.
    Encore bravo.

  • benji

    Joli travaille guillaume et très très bon blog (fav).

    Par contre il y a t’ il une raison pour monter si haut en iso quand on a dans son sac des flashs? Cherchais tu une certaine ambiance ou simplement pas envie de sortir tout le matos? j’ai un 5dII aussi mais pour les puristes monter au dessus de 600 iso c’est pas ….. pro. Moi ça ne me dérange pas je préfère la touche naturel et ces reflets comme sur la 6.

    • Guillaume Ménant

      Merci Benji. Pour les ISO avec le 5DII je monte très facilement à 1600ISO sans trop de complexes. Au delà on commence à perdre en détails et à avoir un peu de bruit. Du coup quand je peux, je n’utilise pas le flash bien que ça pourrait aussi être une solution (c’est un choix à faire). En mariage par exemple, je ne l’utilise qu’une fois la soirée bien avancée ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *