Portraits,  Strobist,  Tous les articles

Portrait de boxeurs – Gala des Halles Martenot

C’est la deuxième année que je couvre le gala de boxe anglaise des Halles Martenot à Rennes et je souhaitais donc innover un peu cette année en proposant aux boxeurs de faire une photo avant et après leur combat. Après en avoir discuté avec Hervé, qui devait m’accompagner pour shooter ce gala, j’ai prévu une séance test en studio avec Maël comme modèle pour tester différents éclairages et notamment celui utilisé par Martin Schoeller pour sa série « close-up ».

Séance test

On a donc commencé par tester le setup de Martin Schoeller et après quelques adaptations j’ai abouti à un résultat qui me plaisait bien et qui correspondait assez avec ce que j’imaginais (image 1 visible ci-dessous avec le setup associé). Pour expliquer un peu plus le setup, les 2 softboxes sont situées très près de Maël, pratiquement l’une en face de l’autre, assez basses et orientées légèrement vers le haut. Il y a en plus un flash snooté derrière lui et dirigé vers le fond gris qui créé ce halo derrière sa nuque ainsi qu’un dernier flash juste au dessus de sa tête pour éclairer ses cheveux (au bout du trépied girafe).

Ensuite j’en ai profité pour tester d’autres setups légèrement différents (images 2 et 3 visibles ci-dessous) avec les 2 softboxes cette fois situées en arrière de Maël et dirigées vers moi ainsi qu’un ring-flash pour déboucher sur l’image 2. Le rendu sur l’image 3 était d’ailleurs assez sympa mais la lumière était beaucoup trop dramatique pour ce que je voulais faire lors du gala.

Pour cette séance test, j’ai utilisé mon 5D Mark II avec le Canon 100mm Macro et j’en ai également profité pour faire quelques photos avec mon « vieux » Canon 20D qui se débrouille plutôt très bien (cf. l’image 3) ! Si ce n’était pas marqué en dessous je ne pense pas que quelqu’un aurait noté la « supercherie » ;-)

Et action !

Bon je m’en doutais un peu, mais le jour J, ça a été un peu plus compliqué que prévu… A l’origine, je comptais utiliser un des murs de briques des Halles Martenot comme fond mais vu la configuration des lieux, ça n’était pas possible. On a donc finalement opté pour un fond blanc pour un résultat qui serait du coup assez similaire à la séance test.

Après la mise en place des flashs et quelques tests pour régler leur puissance, il ne restait plus qu’à attendre les premiers boxeurs ! Et là, nouvelles petites déconvenues, les photos avant-combat n’était pas possible pour ne pas déconcentrer les boxeurs et les photos après-combat ont aussi été légèrement compromises car les boxeurs n’ayant pas gagné leur combat n’avaient pas forcément la tête à ça (ce que je comprends tout à fait).

Voilà donc pourquoi vous ne trouverez que 6 portraits dans cette série. Je suis forcément un peu déçu de ne pas avoir pu shooter plus de boxeurs mais en même temps vraiment très content du peu de photos prises et du setup utilisé pour l’occasion (notamment les 2, 3, 5 et 6 mes préférées).

Au niveau du rendu, ce n’est pas exactement le même que celui obtenu pendant la séance test tout d’abord parce que j’ai cadré plus large (pour y inclure les mains des boxeurs) et aussi parce que le placement du modèle avait beaucoup d’influence.

C’était en tous cas une belle soirée avec de beaux combats et même une ceinture gagnée par Sébastien « Le Scorpion » Cornu, boxeur du CPB Rennes ! Merci au CPB, aux boxeurs et à Hervé pour m’avoir fait me creuser la tête pour le setup ! Je publierai prochainement un autre article avec des photos des combats, stay tuned ;-)

6 commentaires

  • adrien

    Salut,
    Très Sympa cette série… c’est rigolo comme tu passes des mariés – aux boxeurs . . . lol ! J’ai été surpris par cette faible PDC, ca apporte beaucoup de douceur …plutôt paradoxal! Techniquement j’ai une question, à 1/200 tu taquine la vitesse de synchro… je crois qu’avec le même boitier j’ai des bandes noires à cette vitesse…?

    bravo pour cette série, il y a un côté enthousiaste des modèles vraiment excellent! Ce que tu n’aurai pas eu avec les perdant c’est sur!
    Adrien

    • Guillaume Ménant

      Oui, je n’aime pas me limiter à un sujet ou à une discipline ^^

      Pour la vitesse synchro, 1/200 est la limite sur 5DII et je n’ai pas de bandes noires avec mes Cactus V5 mais il me semble que ça peut varier suivant les triggers (pas certain).

      Merci pour ton message !

    • Guillaume Ménant

      Merci Fabrice. Je suis aussi assez content de la lumière et de m’être donné la peine de mettre en place un setup sympa pour cette série. La série que tu indiques est sympa car il y a le avant/après que j’aurai souhaité faire mais je trouve le rendu un peu terne par contre :-/

  • Lams

    Super.
    J’aime beaucoup l’idée. Personnellement, en pensant aux éventuels perdant et à l’humeur des boxeur, je ne sais même pas si j’aurais osé les solliciter durant la compétition, Bravo.
    j’aime beaucoup le rendu de tes photos !
    Personnellement, avec un 550D, je peu pas aller au dessus de 1/160 sans risquer d’avoir des bandes noires, ça vient forcément du boitier ou alors le flash (de studio) y est également pour quelque chose ?

    • Guillaume Ménant

      Merci ;-)

      Concernant la vitesse de synchro, sur le 7D j’étais à 1/250 (vitesse synchro du boitier) avec les mêmes déclencheurs et c’était nickel. Avec le 5DII, à 1/200 (vitesse synchro du boitier) ça passe mais il y a une trèèès légère bande noire en bas. Du coup je préfère me mettre à 1/160 quand je peux.

      Le principal paramètre est donc le boitier, sans aucun doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *